Que vous soyez jeunes (+16ans) ou âgés, joueurs débutants ou confirmés, nous vous souhaitons la bienvenue à Vol Au Vent, la ville où le voleur rôde dans les rues, où le policier s'affaire à lui courir après, et où bien d'autres s'occupent étrangement...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Que la bière soit ! Et la bière fut...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Pétronille Paperin
Peuple : Fée/humaine
Spécialité :
  • Escroc

Or : 30
MessageSujet: Que la bière soit ! Et la bière fut... Dim 10 Jan - 18:38
avatar
Note Hors-RP:
 

La Taverne de la Sole Pleureuse... Drôle d'endroit, qui n'était pas inconnu à Pétronille. Elle avait quelques fois quitté la maison, seulement quelques heures de nuit, pour goûter aux joies de l'alcool et de l'ébriété. Enfin, ce n'était que quelques heures, et pas assez selon elle.
Mais maintenant que la rouquine avait sauté de sa fenêtre, bien décidée à ne jamais revenir, elle pouvait s'enivrer à loisir ! Elle entra.

Les murs étaient d'une couleur indescriptible, et fissurés. Des trophées de pêches et toutes autres sortes de babioles les ornaient. Le parquet vermoulu craquait sous ses pas.
A une table, des marins riaient fort à des plaisanteries salaces. A une autre, on jouait aux cartes en vidant des chopines de cervoises. Le tout dans un joyeux brouahah, ne collant absolument pas au nom de cette taverne. Un vieil orc à l’œil malicieux la fixait depuis son arrivée, de son comptoir en servant verre sur verre, commande sur commande. Pétronille tordit sa bouche en coin et releva d'un geste peu gracieux et féminin sa capuche qui cachait son épaisse tignasse rousse. Dans sa manière de se tenir, malgré ses cheveux bien trop longs pour un garçon, peu de personnes ne la reconnut comme fille. Ce n'était pas plus mal ; une jeune et sensée innocence damoiselle, présente dans un établissement comme celui-là, soulève les commentaires douteux et les propositions scabreuses, car jeune fille dans taverne égal souvent dans la tête des gens une vulgaire fille de joie.

Elle se rua vers le comptoir du vieil orc.

- Z'auriez pas une grande chopine de bière, monsieur ? dit-elle en tapant du poing sur le bois.

Le matelot accoudé près d'elle rit grassement.

- Bé, mon p'tit gars, 'reusement qu't'es encore dans les jupes de ta mère ! T'es p'tit et tout maigre, t'pourrais porter nos barriques, haha ! Tu plairais même pas au cap'taine, malgré ses goûts en matière d'lit, haha !

Puis, il avala le reste de son verre.

- S'tu cherches un boulot 'tour d'un verre, casse-toi, ç'vaut mieux.
- Ahah. Très drôle.

Et, à l'attention du patron :

- Elle arrive, ma bière ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baragh Borg
Peuple : Orc
Spécialité :
  • Gardien

Or : 21
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Mar 12 Jan - 15:18
avatar
♪ Des Orcs, des femmes, de la bière nom d'un dieu,
Une bonne p'tite baston, c'est ça qui rend joyeux ! ♫
Sur un air connu ♪

- Yoooo patron, remplit moi donc un peu ce godet, j'ai le gosier qui s'assèche !

Le bien beau, grand, fort et vaillant Orc qui venait de parler - enfin, telle était la description qu'il se faisait de lui-même - se trouvait assis devant une table dans un coin de la taverne, et il accompagnait de sa voix légèrement faussée sous l'effet de l'alcool le chœur de marin qui s'élevait près de lui. Émettant un rot tonitruant qui le fit éclater de rire, il leva sa chope vide bien haut pour que la patron en question puisse constater qu'elle était en effet bien vide, avant de s'aviser du petit gringalet qui venait d'entrer et se se faufiler devant le comptoir.

- ben ça alors, voilà que je vais me faire griller par un petit morveux, on aura tout !

Il éclata de rire une fois plus. La journée avait été bonne, très bonne même, car on l'avait sollicité au QG pour mener une petite enquête en dépannage, ce qui lui avait valu une belle prime. Qu'il s'était empressé d'aller dépenser dans quelques pintes, cela allait de soi. L'ambiance à la sole pleureuse était plutôt bonne pour le moment, et sans être ivre, il commençait à se sentir bien joyeux.

- Alors vieux filou, dépêche toi de servir le p'tit gars et de venir me remplir ça ! Et tais-toi donc un peu le bigorneau, sinon c'est moi qui vais te les faire porter les barriques !

C'était le petit surnom gentillet qu'il donnait à tous les matelots de passage. Mais certains n'appréciaient pas trop le sobriquet, et ne se sentaient pas découragés devant la carrure de l'orc, malheureusement pour eux.

- Te laisse pas embêter par les ivrognes dans son genre petit, viens donc t'asseoir à ma table, il y a de la place pour tout le monde ! Et je cours pas après les gamins, juste après les belles dames !

Il fit en clin d'oeil en direction du jeune garçon, son nez flairant qu'il y avait une truc qui ne collait pas, mais le cerveau pas assez frais pour en déduire quoi que ce soit. Derrière le comptoir, le vieil orc soupira tout en remplissant une chope pour le jeune homme, puis une pinte énorme qu'il lui confia.

- Si t'as l'intention de le rejoindre, tu pourrais être un brave gars et lui porter ça ? Il haussa le ton en direction de Baragh. Sinon il faudra que ce vaurien d'orc se remue les fesses pour venir la chercher sa chopine ! C'est service au comptoir ce soir ! Il ajouta un peu plus bas. Il vaut ce qu'il vaut, mais une chose est sure, tu devrais passer une meilleure soirée en sa compagnie qu'avec celui-là. Il désigna d'un coup de menton le matelot qui était en train de contempler le fond de son verre, visiblement de mauvais poil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pétronille Paperin
Peuple : Fée/humaine
Spécialité :
  • Escroc

Or : 30
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Mer 13 Jan - 21:04
avatar
« Te laisse pas embêter pas les ivrognes dans son genre petit, déclara quelqu'un, un homme à la voix, qui ne devait pas en être à son premier verre. Viens doc t'asseoir à ma table, il y a de la place pour tout le monde ! Et je cours pas après les gamins, juste après les belles dames !

Pétronille ne pût réprimer un petit rire à l'écoute de cette tirade. Une petite pépite, à noter quelque part. Amusée, la rouquine se retourna. Et écarquilla les yeux en voyant la personne derrière ce magnifique, ahem, discours.

C'était grand. C'était musclé. C'était vert. C'était orc.
Enfin. Elle n'était pas partie sans une dose de répartie, donc elle répliqua sur le ton de la plaisanterie :

- Mais... Je SUIS une belle femme, m'sieur l'orc ! Voyez ces seins opulents, ces hanches de rêves ! »

En même temps qu'elle énumérait les atouts qu'elle enviait à la fille des Kahlm, voisins des Paperin, qui était selon Pétronille l'une des plus belles femmes (derrière maman la fée, évidemment), elle mimait une poitrine comme deux grosses pastèques et des hanches rondes et juste assez large pour plaire. Inutile de préciser que c'était absolument risible et que, toute taillée comme la brindille sèche qu'elle était, ces formes lui donnaient l'air de nager dans le vide.

« Si t'as l'intention de le rejoindre, lança le patron en la servant et en lui donnant la commande de l'orc.Tu pourrais être un brave gars et lui porter ça ?

Le vieil orc malicieux fit un petit sourire en coin, avant de reprendre un ton haut dessus, à l'intention de l'homme grand, vert et musclé.

- Sinon il faudra que ce vaurien d'orc se remue les fesses pour venir la chercher, sa chopine ! C'est service au comptoir, ce soir !

Il se pencha sur le comptoir, plus en avant, et intima tacitement à la demi-fée de faire de même. Sur un ton de confidence, ce vieil orc à l'œil vif lui dit :

- Il vaut ce qu'il vaut, mais une chose est sûre, tu devrais passer une meilleure soirée en sa compagnie qu'avec celui-là
- Merci du conseil, j'y vais. »


Elle jeta un regard assassin au sale matelot, qui murmurait entre ses dents une insulte fort fleurie, se retenant de lui mettre son pied là-où-elle-pense, et embarqua les deux chopines avant de débarquer à la table de l'orc.

« C'est gentil d'avoir pris ma défense. Merci m'sieur l'orc. »

La rousse s'installa confortablement, repoussa ses cheveux en arrière et vida d'un trait le tiers de son verre. Fraîche, cette bière. Ce n'était pas pour lui déplaire.

« Je m'appelle... Pétro, fit-elle en prenant sa Voix Divine. Et toi, m'sieur l'orc ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baragh Borg
Peuple : Orc
Spécialité :
  • Gardien

Or : 21
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Mar 19 Jan - 14:05
avatar
none:
 

Baragh ne s'attendait pas à trouver une telle répartie chez un petit bout d'homme comme celui-là, mais cela lui plut. La plupart du temps, les gringalets de ce genre avaient plutôt tendance à faire profil bas devant lui, impressionnés par sa carrure, et n'osaient guère lui répondre quoi que ce soit.

- Mwhahaha ! Et une belle femme avec le sens de l'humour en plus !

L'orc était reparti à rire à en perdre haleine, imité par une bonne partie des clients de la taverne qui n'avaient pas perdu une miette de ce qui venait de se produire, se demandant si une bagarre allait éclater ou pas... Si seulement toute les soirées étaient aussi drôles ! Les plaisanteries continuèrent à fuser, la plupart se moquant gentiment de l'orc qui n'arrivait habituellement pas à attirer la moindre demoiselle, notamment à cause de ses tendances narcissiques qui n'échappaient à personne sauf à lui... En tout cas, le jeunot avait l'air de bien vouloir le rejoindre à la table. Il le salua alors qu'il approchait, chopes en main.

- De rien mon gars. Et merci pour le godet ! Une bonne bière après une dure journée de labeur, franchement, si c'est pas le bonheur ça !

Il fit un clin d'oeil au dénommé Pétro, et enfila une bonne rasade de sa chope, rire lui avait donné soif. En face de lui, le jeune homme venait de vider son verre. Allons bon, enfin un gars qui savait boire !

- T'as une sacrée descente toi ! Moi c'est Baragh, Baragh Borg plus exactement, le plus bel orc que tu pourras trouver dans cette ville et surement sur cette terre, et le meilleur gardien de prison de Vol au Vent !

- Baragh, arrête un peu ton flanc, tout le monde sait bien que la prison n'est qu'une passoire !

- Taisez-vous bande de rapporteurs ! Raa ne les écoute pas Pétro, c'est juste qu'ils aimeraient avoir le temps de faire la sieste et de venir boire un coup aussi souvent que moi !

Il prit le temps de finir sa chope, qu'il tapa sur la table, avant de refaire signe au patron de lui en remettre deux autres.

- Allez, la tournée est pour moi, c'est pas tous les jours que je rencontre une dame aux formes aussi généreuses dans le coin. Habituellement on est plutôt servi en vieux matelots ivres et aigris.

Il donna un coup de menton vers le type qui grognait toujours seul dans son coin, et insista auprès du patron pour qu'il vienne les servir à la table.  Celui-ci soupira, et profitant de quelques minutes de répit dans son service, leur apporta des chopes, expliquant clairement où Baragh pourrait se mettre la suivante s'il ne daignait pas se bouger au prochain coup. Ce qui n'eut d'autre effet de faire rire l'orc une fois de plus.

- A la tienne Pétro ! Il avala une rasade. Alors, dis moi, qu'est ce qu'un gamin de ton âge vient faire dans le coin ?  Tu ne cherches quand même pas vraiment un boulot ? Ce n'est pas vraiment l'endroit, ni vraiment la bonne heure pour ça tu sais ?

Il se pencha un peu vers lui, l'examinant avec soin. Quelque chose semblait ne pas coller, mais il n'arrivait pas à dire quoi. Bah, de toute façon, ça ne devait pas être bien grave. Au pire, il avait à faire à un petit fugueur, ou bien à un de ces coursiers de la Guilde, rien de bien méchant. Bah, après tout, il était bien libre de faire ce qu'il voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pétronille Paperin
Peuple : Fée/humaine
Spécialité :
  • Escroc

Or : 30
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Dim 31 Jan - 17:11
avatar
Spoiler:
 

L'alcool commençait déjà à lui monter à la tête. Encore quatre ou cinq chopines et Pétronille serait sûre de se réveiller le lendemain dans un caniveau douteux couverte de choses plus ou moins ragoûtantes.

- T'as une sacrée descente toi ! Moi c'est Baragh, Baragh Borg plus exactement, le plus bel orc que tu pourras trouver dans cette ville et sûrement sur cette terre, et le meilleur gardien de prison de Vol au Vent !

- Baragh, arrête un peu ton flanc, tout le monde sait bien que la prison n'est qu'une passoire !

- Taisez-vous bande de rapporteurs ! Raa ne les écoute pas Pétro, c'est juste qu'ils aimeraient avoir le temps de faire la sieste et de venir boire un coup aussi souvent que moi !

- M'est avis qu'ils ont raison
, marmonna-t-elle tout bas. Elle reprit, plus fort. S'tu le dit, M'sieur Borg!

C'était un gardien de prison. Elle se devait de s'en faire un allié, cela pourrait être utile, en cas de pépin. D'autant plus qu'avoir quelqu'un de cette carrure sous le coude était un avantage non négligeable par les temps qui courent. Hé, sa boucle d'oreille, c'est pas de l'argent ?

L'orc fit un signe au patron, pour commander deux nouvelles bières.

- Allez, la tournée est pour moi, c'est pas tous les jours que je rencontre une dame aux formes aussi généreuses dans le coin. Habituellement on est plutôt servi en vieux matelots ivres et aigris.
- T'es gentil, M'sieur Borg ! J'ai pas beaucoup d'sous, moi...


Pétronille se retint de loucher sur la bourse du gardien de prison. De l'or, de l'or, de l'or ! Pour cacher ses yeux baladeurs, elle décocha un coup de coude amical à Baragh.

Le vieil orc qui tenait la taverne leur servit les deux bières commandées, puis fit un geste obscène qui fit pouffer la rouquine pour indiquer où le truc vert et orc pourrait se mettre la prochaine s'il ne venait pas la chercher. L'intéressé rit également.

- A la tienne Pétro !

Il s'envoya dans le gosier une partie généreuse de sa boisson.

- Alors, dis moi, qu'est ce qu'un gamin de ton âge vient faire dans le coin ?  Tu ne cherches quand même pas vraiment un boulot ? Ce n'est pas vraiment l'endroit, ni vraiment la bonne heure pour ça tu sais ?

Pétronille se mit à paniquer. Elle regarda de tous les côtés, voulut sauter de sa chaise pour s'enfuir loin, loin ! Elle avala la moitié de sa chopine, pour camoufler sa gêne, puis reprit l'usage de son don de Voix Divine, qui n'avait de divin que le nom. Avant de se désister, et de choisir d'être honnête au moins une fois dans cette conversation.

- Et tu me donnes quel âge, M'sieur Borg ? Plus sérieux, non je cherche pas de boulot. J'voulais juste boire un coup… Ouais, beaucoup. Et puis...

Elle fit un sourire en coin, un sourire qui voulait tout dire et rien à la fois.

- Et puis, tu sais, mon père va pas me léguer son commerce hein, non non ! Je suis pas aussi b...eau que ma sœur aînée et je casserais ma pipe plus tôt que mon p'tit frère ! Les préférés, t'façon, c'est ceux de sa deuxième femme. Eux y vivront longtemps, et y sont plus dociles, tu sais !

Et rajouta, en vidant sa chopine :

- Si je meurs aujourd'hui, ou demain, ou peu importe, j'sais mon corps va pourrir au milieu de la rue et des passants qui le regarderont sans rien faire, hein ! Ce sera pas une grande perte, t'façon!

Ça lui faisait mal au cœur de prendre ce ton détaché en parlant de ça. Mais, après tout, ce n'est que la vérité pure et simple ! Qui d'ailleurs n'est ni pure, ni simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baragh Borg
Peuple : Orc
Spécialité :
  • Gardien

Or : 21
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Jeu 11 Fév - 11:46
avatar
- Hola mon p’tit gars ! faut pas avoir l’alcool triste ! Tu vas pas casser de sitôt ta pipe, allez, tu fais quoi, les 18 ans à peine ?

Il termina sa chope d’une grande lampée, et la reposa si férocement sur la table qu’elle se brisa, ce qui eut pour seul effet de le faire rire pendant que le patron grognait de réprobation derrière son comptoir.

- Bah, de toute façon, vaut mieux ne pas être docile dans ce bas monde, quoi qu’en pense ton père ! Ca t’attirera plus de problèmes, mais aussi plus de chances de réussir, crois moi !

Il lui asséna une petite tape amicale dans le dos, et allait reprendre la parole lorsqu’un verre vint se fracasser juste sous son nez.

- Ben ça alors, qui ose…

- He, pas touche au gamin, il est à moi !


Il tourna la tête, pour voir le matelot ivre qui s’était mis debout et le pointait du doigt d’un air menaçant. Dans la taverne, le silence s’était fait. Tout le monde se doutait que confronter Baragh était loin d’être une bonne idée. Mais c’était l’heure où les esprits étaient suffisamment échauffés pour que la voix de la raison n’ait plus préséance. Quelques marins se mirent à taper leurs chopes en rythme sur la table, pendant que de joyeuses insultes des gens de la ville les arrosaient.
L’homme ivre attrapa soudain son tabouret, toujours en râlant pour lui, et le projeta violemment vers la table de Pétro et Baragh.

- Prenez ça bande de chiens puants !

- Pétro, à terre !


L’orc se coucha à terre, jurant un bon coup, et se releva prestement en renversant la table dans un grand fracas.

- Très bien, si c’est une bonne bagarre que tu veux…


Autour d’eux, les marins s’étaient levés eux aussi, il était l’heure de passer aux actions, et ils n’allaient quand même pas laisser un des leurs dans la détresse non ? Un jeune mousse sûrement trop éméché et de tempérament téméraire asséna un coup sur la tête de l’orc, qui riposta en lui collant son poing dans le ventre. Sous la force du gardien, le jeune mousse décolla et vint s’écraser sur la table de derrière.

- Ouuuuuuuu, ça c’était envoyé Baragh !
- Ca suffit l’orc, tu vas finir ta soirée au fond de l’eau !
- Essayez donc vous autres, vous croyez qu’on va laisser un gars de la ville se faire couler ?
- Et comment qu’oui !
- Saletés de pirates !
- Ecrasez-les !


Ce fut le coup d’envoi d’une bagarre générale, et tout le monde se mit à donner des poings et des pieds à qui voulait bien les recevoir. Mais le sale type qui avait commencé à mettre le bazar était loin d’avoir oublié ses proies, et se dirigeait vers Baragh - occupé à en découdre avec deux marins sûrs d’eux - et Pétro, sa main sur la garde de son sabre.

- Hehe, tu vas voir gamin, rien de mieux qu’une bonne baston pour se remonter le moral ! Sus à l’ennemi !

Et Baragh assomma joyeusement un de ses assaillants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pétronille Paperin
Peuple : Fée/humaine
Spécialité :
  • Escroc

Or : 30
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Lun 15 Fév - 12:03
avatar
- Hola mon p’tit gars ! faut pas avoir l’alcool triste ! Tu vas pas casser de sitôt ta pipe, allez, tu fais quoi, les 18 ans à peine ?
- Seize, rectifia Pétronille.J'ai l'immense chance d'être un 'tain de d'mi-fé...taud… Merci m'man.

Du bout du doigt, elle fit tourner sa chopine. Une mèche rousse s'y emberlificota. Ça fait combien de temps qu'elle les a aussi longs ? Il faudra penser à les faire couper. De plus, le perruquier se ferait sans doute une joie de lui acheter ses tifs, d'autant plus que niveau argent…

L'orc vert -ce qui est sensé être normal, pour un orc- fracassa son verre en riant.

-M'sieur Borg ? J'crois que le patron va t'engueul...

La rouquine se tut quand une grosse main vint lui cogner la colonne vertébrale. Elle frissonna, de peur, de dégoût ou de gène ? Là n'est pas la question.

- Bah, de toute façon, vaut mieux ne pas être docile dans ce bas monde, quoi qu’en pense ton père ! Ca t’attirera plus de problèmes, mais aussi plus de chances de réussir, crois moi !
- J'avais compris, sinon je ferais le parasite, à c'te heure.

Elle roula des yeux en s'avachissant sur la table quand Baragh rouvrit la bouche. Soudain, un verre de provenance inconnue se brisa devant son nez. La jeune fille se redressa d'un coup, mi-surprise mi-agacée.

- Qui a osé?! brailla-t-elle.
- Ben ça alors, qui ose…

- Hé, pas touche au gamin, il est à moi !


Non, pas lui. Pas le marin du comptoir. Nooon.
Et bien si, c'était lui. Il les pointait d'ailleurs avec une figure qui ne disait rien qui vaille. Dans les faits, Pétronille ne craignait pas pour sa courte et insipide vie. La présence d'un être de la carrure de son compagnon de beuverie devait en dissuader plus d'un. Or, il y avait un facteur déterminant : l'alcool. L'alcool fait perdre la raison, elle était bien placée pour le savoir. D'un côté, des matelots tapaient leur table avec leur commande. D'un autre, les insultes pleuvaient. Elle tourna la tête, vers leur assaillant. Il avait son tabouret en main, et s'apprêtait à le lancer.

- Prenez ça bande de chiens puants !

- Pétro, à terre !


Pétronille se cacha sous la table, quelques secondes avant l'impact. L'orc, qui lui avait donné l'ordre, cracha un juron si merveilleux qu'elle se promit de le noter plus tard. La table se renversa. M'sieur Borg était certainement l'auteur de ce geste.

- Très bien, si c’est une bonne bagarre que tu veux, lança le truc grand et vert.

Tiens, d'autres hommes de la mer venaient prendre part au combat. La jeune fille sentait de l'angoisse monter en elle. Il fallait qu'elle se reprenne : pas question de passer pour couarde et de laisser la panique la contrôler. Un jeune mousse, pas plus vieux qu'elle mais ayant bu une dizaine de verre en plus à l'odeur de son haleine frappa Baragh au crâne. En riposte, l'orc lui mit un coup dans le ventre qui fit voltiger le jeune homme jusqu'à la table de derrière.

- Ouuuuuuuu, ça c’était envoyé Baragh !
- Joli coup, M'sieur Borg! applaudit-elle.
- Ca suffit l’orc, tu vas finir ta soirée au fond de l’eau !

Oh oh.

- Essayez donc vous autres, vous croyez qu’on va laisser un gars de la ville se faire couler ?

Oh oh oh.

- Et comment qu’oui !

Non.

- Saletés de pirates !

Par Animka, faîtes que non.

- Ecrasez-les !

Et merde.

Une bagarra générale éclata. Pas le temps de s'occuper de l'orc, Pétronille se releva d'un coup. Une main grasse lui prit une grosse touffe de cheveux, et la tira vers elle en arrachant un gémissement à la jeune fille.

- Par ici, Boucle-de-Carotte !

Elle se mordit la lèvre, serra le poing.

- Touche pas à mes tifs, fot-en-cul!

Pan, dans la mâchoire ! Entre deux verres et deux tabourets volants, la rouquine récupéra une grande serviette pour lui faire office de fichu, histoire de ne plus avoir ses pauvres petits cheveux maltraités une nouvelle fois. Elle cacha sa crinière dessous.

- Héhé, tu vas voir gamin, rien de mieux qu’une bonne baston pour se remonter le moral ! Sus à l’ennemi !


L'orc assomma d'un coup de poing un des marins. Soudain, elle remarqua que le marin du comptoir de toute à l'heure s'approchait vers eux, menaçant d'utiliser son sabre.

- M'sieur Borg ? Tu peux regarder par là steuplait ? souffla-t-elle en le désignant.

Pour éviter d'écourter sa vie de manière totalement inutile, la rouquine alla mettre son pied là-où-elle-pensait aux marins non-armés, servis avec accompagnement de poings dans la mâchoire, fuyant de ce fait la zone à risque. Elle était loin d'être aussi forte Baragh Borg.

Etait-ce un de ces mousquets de pirates qu'on pointait sur elle ? Sans doute.

- Hé, toi, avec ton truc là!

Le concerné la fixa, droit dans les yeux. La jeune fille commençait sérieusement à paniquer.

- Fais pas le mariole, gamin.
- Mais… Tu te calmes, ouais ! J'ai pas insulté ta mère, nan ? 
brailla-t-elle en prenant sa Voix Divine, pour cacher son angoisse.

Elle se rapprocha dangereusement du canon. Garder son calme, garder son calme, serrer le poing, donner le coup dans la mâchoire…

Le marin tira au plafond, sonné par le coup. Garder son calme, lui mettre le pied au bon endroit. Il lâcha son pistolet. La rouquine s'en saisit. C'est bon, elle pouvait paniquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baragh Borg
Peuple : Orc
Spécialité :
  • Gardien

Or : 21
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut... Lun 22 Fév - 14:42
avatar
Une bonne bière suivie d’une bonne bagarre de taverne. il n’y avait que ça de vrai, c’était le petit truc qui vous fouettait le sang, vous faisait vous sentir vivant, heureux de vous lever le matin accomplir votre devoir…

Et vlan ! Une bonne droite pour le marin barbu et son air farouche. Le coup l’envoya bouler un bon mètre en arrière.

- Allons debout ! Il ne va quand même pas falloir que je retienne mes coups.

Habituellement, lorsque les gens ordinaires étaient sobres, ils n’essayaient pas d’aller chercher des noises à Baragh. Mais avec un bon coup dans le nez et les clameurs d’encouragements des autres… tout de suite, les gens devenaient plus téméraires. Riant à gorge déployée, il saisit deux jeunes demi-elfes par le collet, qui venaient d’essayer de lui abattre un tabouret sur le crâne.

- Le prochain coup c’est la fessée !

Il allait les reposer et illustrer ses propos d’une bonne démonstration, mais un cri sonnant un peu désespéré arriva à percer le brouhaha ambiant pour s’introduire dans son oreille.

- M'sieur Borg ? Tu peux regarder par là steuplait ?


Il envoya valser ses deux trophées, et chercha du regard d’où venait l’appel. Là ! Le jeune Petro, reconnaissable à ses quelques mèches rousses dépassant d’une drôle de coiffe qu’il avait du se faire à la va vite semblait un peu en mauvaise posture. L’ivrogne qui avait tout déclenché le regardait d’un air mauvais.

- J’arrive p’tit gars !


Plus facile à dire qu’à faire. Il n’y avait que deux ou trois mètres entre eux deux, mais vu la pagaille générale, sans compter le nombre de ses assaillants, il allait avoir du mal à rejoindre Petro rapidement. Grognant férocement, il fit hésiter un autre assaillant, ce qui lui permit de se saisir de sa hache pour la planter dans une table. L’autre préféra s’écarter et aller chercher des noises à quelqu’un d’autre.
Le marin ivre venait de sortir une arme à feu et la pointait droit sur le gamin.
Bon sang !
Ca sentait le roussi cette affaire. Un grand coup de poing sur son flanc droit le fit vaciller. Malheureusement, il s’agissait cette fois-ci d’un nain à la jambe de bois costaud et coriace - malgré leur taille les nains étaient de vrais durs -. Baragh du reculer pour éviter un coup de sabre, le bougre maniait l’épée lestement, ce qui n’arrangeait pas l’orc qui se battait à mains nues. Il réussit à attraper un grand plat dont il servit comme d’un bouclier et vlan ! Il assomma le nain d’un bon coup sur le crâne. Boum ! Suivit d’un bon revers dans la mâchoire.

- Petro ?!

Bang

Un coup de feu venait de retentir, ramenant le calme pour quelques secondes. Mais le vacarme eut vote fait de reprendre le dessus.

- Petro ! sacrebleu tu n’as rien ?

Il fonça droit devant lui, sans se préoccuper de ce qui se trouvait sur son chemin. La vue qui s’offrit à lui était impayable.

- Tu te bats comme une fille gamin, mais t’es efficace, y a pas de doutes là-dessus !

L’ivrogne était plié en deux, sa fierté visiblement bien abîmée. L’orc lui tomba dessus, mécontent.

- Depuis quand on s’en prend aux mômes ! Toi, tu vas aller croupir au fond d’une de mes cellules, et crois moi que tu ne vas pas en sortir de si tôt. Et si par bonheur le patron porte plainte pour utilisation d’une arme à feu dans son établissement…

Il se dépêcha de récupérer une corde et de ficeler solidement le marin. Hors de question de laisser partir une pourriture pareil. Baragh aimait bien les bonnes bastons joyeuses et pleines d’entrain, mais il y avait des limites. Quand il eu finit, il se tourna vers Petro.

- Ca va, tu n’as rien eu ? He, repose donc cette pistole, c’est dangereux ces machins là, je ne voudrais pas que t’ailles te trouer le pied avec…


Vlan !

Ca, c’était du lourd, du costaud. Il releva la tête, interloqué, se demandant qui avait pu lui asséner un coup aussi puissant. Mais sa vision commença à se troubler, et il s’effondra la tête la première dans un tonneau de bière.

Derrière lui, un certain patron orc le regarda d’un air navré, une grande massue à la main, et secoua la tête avant de tourner les talons et de se joindre à la mêlée, s’attaquant à tous les imprudents, marins ou simples passants qui osaient s’en prendre à lui.

- Ca lui apprendra à mettre la pagaille dans ma taverne ! Y a pas que contre les pistoliers que je vais porter plainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que la bière soit ! Et la bière fut...
Revenir en haut Aller en bas

Que la bière soit ! Et la bière fut...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vol au vent :: Les bas-quartiers :: Le port :: La sole pleureuse-