Que vous soyez jeunes (+16ans) ou âgés, joueurs débutants ou confirmés, nous vous souhaitons la bienvenue à Vol Au Vent, la ville où le voleur rôde dans les rues, où le policier s'affaire à lui courir après, et où bien d'autres s'occupent étrangement...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La vie à Vol au Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Les manuscrits
Admin
Peuple : Les mémoires de Vol au Vent
Or : 266


MessageSujet: La vie à Vol au Vent Jeu 5 Mar - 22:53
avatar



Intégrer une nouvelle vie, ce n'est pas toujours facile. Et pour cause, les mœurs peuvent tellement varier d'un endroit à un autre... Pour les nouveaux arrivants, un petit guide des choses pas complètement inutiles et qu'il vaut mieux connaître (aussi nommé le PGCCIVMC) a été rédigé à la hâte.


LA VIE DE TOUS LES JOURS

Entre les beaux manoirs des nobles, les riches bâtiments des bourgeois et les mansardes parfois insalubres des villageois, les styles sont multiples à Vol-au-Vent. Inégalement influencée par les différentes cultures qui se mêlent dans les rues, il n'y a pas vraiment d’architecture typique. Ni de cuisine traditionnelle, ou de vêtements vraiment à la mode en fait.

Il est vrai que dans la haute société, les dames aiment porter des corsets bien serrés, affinant leur taille et mettant leur poitrine en valeur. Elles sont souvent imitées par les classes moins aisées, qui s'arrangent pour leur ressembler avec des matériaux de moindre valeur. On en trouve toutefois qui préfèrent des robes légères et recouvertes de dentelle, d'autres qui ne portent que de longues tuniques près du corps... Certaines s'habillent même comme des hommes !

Ceux-ci sont pour leur part souvent vêtus de redingotes ou de gilets, enfilés par-dessus des chemises de soie de la meilleure qualité. Quand ils ont les moyens bien sûr. Les habitants les moins aisés se satisfont très bien d'aller et venir torse nu en été, et d'enfiler un manteau épais sur une chemise en laine l'hiver. Entre les deux, on trouve un peu de tout, tuniques sur pantalons de cuir, chemises et culottes bouffantes...

Les monstres de la cité

Vous aviez peut-être cru qu'à part se faire vider les poches, il n'y avait pas de grands risques à courir à Vol-au-Vent ? Détrompez-vous !

Déjà, il y a souvent des rixes entre voleurs et policiers, et même si tout est fait pour que les arrestations et courses poursuites se passent en douceur, il y a parfois beaucoup d'action ! Sans compter les querelles d'amoureux, les disputes lors des négociations qui peuvent mener aux duels, les éventuels criminels de passage...

Outre tout cela, il y a les monstres... Les monstres ? Oui, vous avez bien entendu. Les monstres. A l'origine, ces pauvres créatures étaient des animaux normaux : rats d'égouts, chats errants, chiens vagabonds, mammifères étranges ramenés d'un voyage... On soupçonne très fortement les alchimistes et les mages de s’être servi de ces pauvres bêtes pour certaines de leurs expériences ; à moins que ce ne soient les rejets toxiques de potions ; mais toujours est-il que certaines espèces ont commencé à muter. Et au fil des ans, des mutants monstrueux ont commencé à hanter les égouts, et sans doute les ruelles et les toits de la cité...

Prenez garde à vous !


La politique

Il a toujours été malaisé de savoir qui, en réalité, avait la main mise sur la ville. Actuellement, le pouvoir est réparti entre plusieurs groupes importants. En cas de crise majeure, des dispositions ont été prises pour que ces groupes puissent se réunir en toute intimité et essayer de résoudre le problème du moment.

  • Le couple royal. Descendants d'anciennes familles nobles, le roi et la reine de Vol-au-Vent sont également les souverains de la contrée environnante. Cependant, ont-ils un pouvoir réel sur les affaires de la cité ? Résidant dans le palais, ils ont en tout cas une forte emprise sur tous les nobles de la ville. La nouvelle bourgeoisie et bien d'autres gens rêvent de se distinguer en étant invité à l'un des somptueux bals ou réceptions qui sont parfois donnés dans la cité-haute.

  • Le maire, ou gouverneur, assisté de ses conseillers. Autrefois, ce poste était celui de l'intendant du roi, mais au fil des années, les souverains se montrant peu intéressés par la politique, le poste s'est transformé en véritable titre honorifique investi d'une importante autorité. Le maire et son équipe s'occupent de tout ce qui concerne l'infrastructure de la ville, le maintien des voies, la qualité de l'eau, les moyens de transports... C'est d'ailleurs grâce à eux que la police urbaine a pu prendre autant d'importance et faire face efficacement aux délits qui criblaient la ville.

  • La guilde des voleurs. A sa tête, la Rose Noire. Organisation non officielle, la guilde règne d'une main de maître sur toutes les affaires peu scrupuleuses des bas fonds. Sa puissance est incontestée, et sans elle, l'anarchie et le chaos seraient les seuls seigneurs de la ville. Bien que personne ne soit enchanté de se faire vider les poches, les vols garantissent une certaine stabilité aux plus démunis, la Rose ayant pour coutume de faire des dons aux orphelinats et aux écoles, et participe sans doute activement dans l'ombre au bien être des classes pauvres.

  • L'UCCB, Union du Comptoir de Commerce et des Banquiers. Association des nouveaux riches, bourgeois fortunés du monde des affaires, l'union regroupe les banquiers de Vol-au-Vent mais aussi ses plus grands commerçants. A la tête d'un empire financier non négligeable, l'équilibre pécuniaire de Vol-au-Vent est en partie maintenu grâce aux accords passés entre l'union et la Rose, limitant les abus de vols à condition que les taxes d'importation ne soient pas surélevées. Se mettre à dos l'UCCB, ce serait risquer de couper les vivres de la ville, ce qui est absolument impensable, aussi bien pour les souverains que le maire ou la guilde des voleurs.


Religions

Entre les Orcs qui croient à tout et n'importe quoi, les Nymphes qui vénèrent les esprits de la nature, les Fées qui ne croient qu'en elles... Il est difficile de prétendre qu'une religion soit plus pratiquée qu'une autre.

Au fil des siècles, une cathédrale imposante a été bâtie au coeur de la ville. A l'origine, elle servait à prier l'Une, Déesse unique de certains humains et religion assez populaire. Elle est désormais devenue un lieu de culte hétéroclite, et si certains peuples ont leurs lieux de prières bien à eux, nombreux sont ceux qui viennent vénérer qui ça leur chante entre les murs de pierres imposants de l'édifice. De nombreuses alcôves sont ainsi dédiées à de nombreuses déités. Les noms les plus souvent prononcés* sont les suivants :

Citation :

  • Animka : déesse de toute chose, mère de tous les dieux, peut-être une autre facette de l'Une. Elle est très aimée de tous les habitants de Vol-au-Vent, et beaucoup d'entre eux viennent assister aux cérémonies hebdomadaires organisées par ses révérends prêtres.

  • Serasu : Dieu de la nature, particulièrement vénéré par les elfes, lutins, nymphes... qui retrouvent en lui la réunion de leurs croyances reliées à la Terre. On retrouve dans les jardins suspendus de petits autels, perdus au milieu des fleurs et des arbres, où lui sont déposées des offrandes.

  • Kigreshla : Déesse de la mort, gardienne de l'au-delà. Peu de gens prononcent son nom à voix haute, sans doute par crainte de ce qu'elle représente, et conscients qu'un jour ou l'autre il faudra lui faire face. Tous les peuple ont leur dieu ou déesse de la mort, elle porte donc bien des noms, mais Kigreshla est celui le plus employé.

  • Anani : déesse de l'amour. Bien-aimée de tous les amoureux, jeunes ou plus vieux, ce sont ses prêtres qui officient lors des mariages, assurant ainsi aux couples une longue vie de bonheur.

  • Shama : dieu de la justice. Inutile de dire que la plupart des policiers viennent souvent lui faire des offrandes, essayant par là de s'attirer ses bonnes faveurs et de réussir leur dure mission.

  • Uzna : déesse des voleurs. La légende raconte qu'elle était autrefois mortelle, mais qu'elle réussit à voler aux dieux leur pouvoir, devenant ainsi leur égale. Une chapelle lui est entièrement consacrée dans une crypte secrète de la cathédrale. C'est d'ailleurs dans ce lieu, recevant la bénédiction de la Déesse, qu'un voleur devient officiellement Voleur de la guilde.

  • Ikne (aussi nommé Senoa par les gnomes): dieu des artisans, de l'intelligence, de la créativité, de la magie... Les mages, alchimistes, artificiers, ingénieurs... le prient parfois, lorsque leurs occupations plus terre à terre que spirituelles leur en laissent le temps.

  • Yamdag : Dieu de la richesse et de la prospérité. Dieu adoré des marchands, qui lui adressent une prière quasi quotidienne pour s'assurer la réussite de leurs affaires, il n'est pas non plus délaissé des voleurs.



* Vu la diversité culturelle de Vol au Vent, on dénombre en réalité plus d'une centaine de divinités. Suivant les peuples, le même dieu peut avoir plusieurs facettes, ou des noms différents, ne vous inquiétez donc pas si le vôtre ne figure pas dans cette liste.

Technologie

Comme dans la plupart des cités de Faemys, la technologie en est à ses balbutiements, les idées naissent par milliers dans les esprits fertiles, mais peu d'entre elles arrivent pour le moment à maturité.

Les Ingénieurs maîtrisent depuis bien longtemps tout ce qui est purement mécanique. Les roues des fiacres, des charrettes et des roulottes, les systèmes de poulies des ascenseurs à eau, les aubes des moulins, les mécanismes bien huilés qui dissimulent des passages et des portes secrets... Du simple rouage au plus complexe des engrenages, ils sont capables de tout !

Certains d'entre eux travaillent actuellement sur ce qu'on appelle "les coeurs de vapeur". Il paraitrait qu'à partir de mécanismes très compliqués pour le commun des mortels, la vapeur serait capable de faire bouger et fonctionner des choses énormes ! Peut-être existe-t-il des prototypes quelque part, pour le moment ce ne sont que des rumeurs.

D'autres ingénieurs, eux, se penchent sur ce qu'ils appellent la Lectricté. Il s'agit d'une sorte de magie capable d'accomplir des miracles. La définition la plus complète dont l'on dispose à ce jour est la suivante :

Citation :
   Lectricité : Phénomène inexpliqué amenant à la mise en mouvement d'une multitude de personnes nanoscopiques ou de puissances magiques endormies, guidées par des filaments métalliques et permettant d'actionner des systèmes mécaniques sans intervention directe.


Armement

L'arme la plus couramment utilisée, c'est la dague. Discrète, on peut la glisser dans sa botte, dans une jarretière, ou la porter à son côté. Parfaite pour les voleurs, utile pour tous, rares sont les personnes qui n'en possèdent pas une.

La plupart des nobles aiment s'afficher avec une rapière, jugée la plus élégante des armes blanches, mais de nombreux types d'épées circulent en ville. Les gardes du palais sont armés de lances, et certaines armes atypiques sont parfois vendues au marché noir, importées de lointains pays.

Provenant d'une contrée perdue à l'Est, la poudre noire qui sert à faire les feux d'artifice est de plus en plus étudiée. Les artificiers en font des usages pas toujours très convenables, surtout lorsqu'elle est utilisée pour faire sauter des coffres et des portes blindées. Bombes explosives, canons, pistolets à poudre noire... Qui sait ce qu'ils inventeront encore.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://volauvent.forumactif.org

La vie à Vol au Vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vol au vent :: Les quartiers administratifs :: Parchemins poussiéreux-