Que vous soyez jeunes (+16ans) ou âgés, joueurs débutants ou confirmés, nous vous souhaitons la bienvenue à Vol Au Vent, la ville où le voleur rôde dans les rues, où le policier s'affaire à lui courir après, et où bien d'autres s'occupent étrangement...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

02. Courses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Téa
Admin
Peuple : Humain
Or : 503

Feuille de personnage
Or: 84


MessageSujet: 02. Courses Dim 5 Avr - 21:05
avatar
ce matin là, il avait bien fallu que Téa se rende à l'évidence. Son porte monnaie était à sec, elle avait tout dépensé. Plus un rond ! Il fallait prendre des mesures et vite ! La voleuse se dépêcha d'aller fouiner, mais... rien de rien... Aucune rumeur alléchante, aucun de ses contacts n'avaient flairé le moindre coup. Les affaires allaient donc si mal à Vol au Vent ? Affligée, elle se rendit au comptoir du commerce, où elle espérait pouvoir mettre la main sur une bourse bien remplie, mais vu le peu de monde présent, elle du se contenter d'attendre dans son coin en patientant avec le journal du jour.

C'est alors qu'elle remarqua l'annonce :

Citation :
Vieille dame incapable de marcher recherche une âme aimable pour aller faire le marché à sa place. La liste de course sera fournie après un entretien. Personnes malhonnêtes s'abstenir.

Ce n'était pas cher payé, mais au moins, ça pouvait lui permettre de tenir la journée. Elle nota l'adresse dans un coin de sa tête, et se dépêcha d'aller toquer à la porte de la vieille dame, espérant que personne ne l'avait encore devancée.

- Excusez-moi, je viens pour l'annonce...

Elle du attendre une bonne minute, puis elle entendit un bruit sourd derrière la porte, et une vieille dame dans une sorte de fauteuil à roulette entrouvrit la porte, et lui fit signe d'entrer. Téa la suivit dans un petit salon, décoré sobrement mais avec gout.

- Alors comme ça, vous désirez m'aider ?

- Oui, j'ai vu votre annonce ce matin, et je ne vous cacherais pas qu'elle tombe à pic.

La vieille dame la dévisagea des pieds à la tête, sans ajouter un mot. Un peu nerveuse par cette inspection silencieuse, lui donnant l'impression qu'elle fouillait jusqu'au plus profond de son âme, elle se demanda qui cette dame avait bien pu être.

- Très bien. Voici la liste, et l'argent nécessaire. Vous aurez votre récompense une fois les courses rendues. Et que vous aurez préparé le déjeuner.

- Le déjeuner ?

Téa soupira.

- Très bien, c'est partit !

Elle préférait faire la cuisine plutôt que de devoir subir plus longtemps l'inspection de la femme. Elle lit la liste avec attention, elle ne comportai rien d'extraordinaire, juste quelques fruits et légumes, de la viande, et des objets de couture. Un jeu d'enfant. Elle prit congé, et se hâta de gagner le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Courses Lun 6 Avr - 0:28
Baragh était tranquillement installé à la table d'un café sur la place du marché, lorsqu'il vit passer une rousse joliment balancée. Ca mon petit père, c'est une occasion en or. sans se presser, il termina son café corsé, et l'observa de loin, attendant de trouver une occasion d'aller entamer la conversation.
Ses cheveux étaient flamboyants, un régal pour les yeux, et l'orc ne se lassait pas de la dévorer du regard. Il ne pouvait pas la rater, hors de question de se faire refroidir encore une fois. N'était-il pas le plus bel orc de son village ? En plus il avait limé ses crocs pas plus tard que ce matin. Finalement, il se leva, et entreprit d'aller établir le contact.

- Mademoiselle ? Je vois que vous êtes en train de faire vos courses. Permettrez vous à l'aimable gentilhomme que je suis de vous aider à transporter vos sacs ?

Il lui adressa son plus beau sourire, et ajouta un petit clin d'oeil charmeur. Avec ça, la belle allait lui tomber dans les bras, c'était couru d'avance. L'affaire est dans le sac mon grand ! Il adressa un sourire à la marchande qui tenait l'étal de légume et qui le regardait un peu de travers.

- Ne vous inquiétez pas, je suis gardien à la prison, vous ne craignez absolument rien en ma compagnie, bien au contraire, c'est encore là le meilleur moyen d'éloigner les éventuels chapardeurs et pickpockets des environs.

Voilà. Elle ne pouvait plus refuser. Toutes les filles rêvaient de se faire escorter par un policier non ? Surtout dans cette ville où les portefeuilles s'envolaient aussi vite que des petits pains frais.
Revenir en haut Aller en bas
Téa
Admin
Peuple : Humain
Or : 503

Feuille de personnage
Or: 84


MessageSujet: Re: 02. Courses Lun 6 Avr - 15:18
avatar
Elle était tranquillement en train de choisir les poireaux, les carottes et les tomates pour sa cliente, qu'un orc d'une taille démesurée s'approcha d'elle, et se mit à lui faire la conversation. Vraiment, elle se demandait si c'était son jour de chance ou pas. Elle se réveillait fauchée, mais trouvait un boulot, on venait l'importuner... et donc quelque chose d'autre de bien devait donc se produire ?

- Bonjour... vous désirez m'aider, c'est bien ça ?

L'idée en soi n'était pas mauvaise mais... Ne venait il pas de lui dire qu'il était policier ? Non, pas possible. Elle ne pouvait pas se faire raccompagner par un gars comme ça. En même temps, comment allait-elle pouvoir refuser ? Ca allait être délicat si elle ne voulait pas paraître suspecte. Voyons voir... elle allait jouer la carte de la fausse timide peut-être...

- C'est que je dois me dépêcher de faire les courses pour ma cliente. C'est une vieille dame vous comprenez, et je ne suis pas vraiment sure de savoir comment elle prendra le fait de me voir accompagnée par un orc...

Ce n'est pas qu'elle avait quelque chose contre les orcs, mais bon. Il y en avait certains que ça dérangeait. En plus, elle avait la désagréable impression qu'il voulait la charmer. Non mais vraiment, elle aurait tout vu, il y en avait qui n'avait peur de rien. La marchande lui tendit les légumes, qu'elle se dépêcha de payer, et les mis dans son panier. Il lui fallait encore la viande et passer chez un mercier.

- Vous ne devez pas vous en faire vraiment. C'était très aimable à vous, je vous en remercie, mais il faut que je continue. Au revoir.

Elle se mit en chemin, ignorant totalement l'orc, et espérant qu'il allait lâcher l'affaire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Courses Lun 6 Avr - 22:31
- Je...

Bouche bée, l'orc la regarda s'éloigner. Elle ne lui avait même pas laissée le temps de répondre, de la convaincre ou quoi que ce soit. Il éclata de rire. Un défi, il adorait les défis, et celui là s'annonçait particulièrement épineux. Il lui emboîta le pas, et attrapa son panier, usant de force orquesque pour la faire lâcher prise.

- Je vous assure, vous verrez, vous me remercierez. Et puis s'il n'y a que ça, je peux vous laisser un peu avant votre destination, comme ça votre vieille dame ne pourra pas s'offenser, tomber raide sur le carrelage ou quoi que ce soit d'autre.

Il souleva le panier d'un air entendu, lui montrant que pour lui, ça ne pesait vraiment rien, et adapta son allure à la sienne. Elle avait l'air un peu fâchée, mais décida de ne pas en tenir compte.

- Je me nomme Baragh au fait. Si un jour vous avez besoin de quoi que ce soit, rappelez-vous de moi, on me trouve facilement. Et je m'assurerai de pouvoir vous rendre service avec plaisir vous savez, ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre une jeune femme aussi charmante que vous.

Hehe. "Baragh, elle va bientôt succomber, prépare toi, et si tu l'invitais boire un verre, ou manger quelques chose une fois que tu l'auras raccompagné ? Oui, bonne idée". Il toussota, prêt à lui faire part de sa proposition.


Dernière édition par Baragh Borg le Jeu 9 Avr - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Téa
Admin
Peuple : Humain
Or : 503

Feuille de personnage
Or: 84


MessageSujet: Re: 02. Courses Lun 6 Avr - 23:43
avatar
Mais ce n'est pas vrai ! Elle pensait s'en être débarrassée, et non ! Elle acheta la viande en vitesse, et se retourna vers ce Boragh, furibonde.

- Monsieur, je suis désolée, mais je ne vous connais pas, et je n'ai strictement pas...

Attend. Il ne venait pas de dire que si elle avait besoin de quoi que ce soit, elle pouvait le demander ? Voyons, un soutien à la prison... oh que oui, ça n'était pas si mal que ça après tout. Elle inspira, essaye de se calmer, et lui adressa son plus beau sourire.

- Très bien, mais je dois vous avouer que je serais plus tranquille si vous me montriez votre insigne par exemple ? Etes-vous bien ce que vous prétendez être ? C'est que je suis un peu méfiante vous comprenez... Et il faudra me laisser en haut de la rue, je ne voudrais pas qu'elle entende la moindre rumeur sur mon compte. C'est que trouver du travail honnête, c'est si dur de nos jours.

Elle casa son achat dans le panier qu'il transportait désormais. Même si le tout n'était pas lourd, il fallait reconnaitre que se faire servir n'était pas si désagréable. Ha ils en avaient de la chance tous ces nobles des hauts quartier.

- Mais ne vous méprenez pas, c'est juste pour aujourd'hui. Même si je n'oublierais pas votre proposition, cela va de soi.  Très bien, il faut juste que je trouve du matériel de couture, et j'aurais terminé. Je crois me souvenir qu'il y a une petite mercerie dans la rue qui remonte vers le port, suivez moi.

Une ruelle mal fréquentée qui plus est. C'était sournois, mais si avec un peu de chance il se faisait attaquer, elle pourrait le laisser aux mains de ses confrères et fuir à toute allure. Et peut-être récolter une part de sa bourse au passage. le seul ennui, c'est qu'elle n'était pas sure que quiconque ose voler un orc aussi costaud. Bah, elle verrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Courses Jeu 9 Avr - 23:07
Elle n'avait pas un petit problème de sauts d'humeur la petite dame ? Bah, peut-être les hormones. Certain que son charme avait opéré, Baragh se sentait d'humeur on ne peut plus heureuse et plaisante.

- Mon insigne ? Non, hélas , j'étais de repos aujourd'hui, et je n'ai pas vraiment pensé à revêtir mon uniforme. Mais je vous assure que vous pouvez demander à n'importe quel policier que l'on croisera, ma renommée est grande. Je suis le seul Orc de garde à la prison vous savez. Et le seul de la ville à porter mes cheveux de cette façon, et de cette couleur. Vous en pensez quoi ? C'est plutôt sympa non ?

Elle avait même engagée la conversation. Mais, attends, elle ne lui avait pas dit son nom, si ? Non, il s'en serait aussitôt souvenu. Il suivit la belle dans les rues qui l'éloignait de la grande place, lui parlant de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, et de tout ce qui à son sens pouvait l’intéresser. ce faisant, il ne remarquait pas qu'il se faisait embarquer dans des rues assez sordides, et qu'on le regardait passer avec un intérêt malsain.

- Vous êtes sûre que nous sommes sur le bon chemin ?

Il disait ces mots lorsqu'il vit apparaître une enseigne en mauvais état, mais qui indiquait bel et bien une mercerie, et qui semblait encore ouverte.

- Je vais vous attendre ici si vous préférez. Allez-y sans crainte, je ne me sauverais pas.

Il regarda autour de lui, fronçant les sourcils à la vue de deux hommes balafrés qui le regardait d'un mauvais oeil.

- Mais on peut dire que vous choisissez vos boutiques d'une drôle de façon. Ce n'est pas un endroit bien fréquentable pour une jeune dame comme vous.

Ceci dit, il ne savait pas où était située les merceries. Peut-être qu'il n'y en avait que dans ce genre de quartiers. C'était un truc de femme après tout la couture et le tricot.
Revenir en haut Aller en bas
Téa
Admin
Peuple : Humain
Or : 503

Feuille de personnage
Or: 84


MessageSujet: Re: 02. Courses Lun 20 Avr - 22:37
avatar
- Oui, c'est le bon chemin, ça ne paye pas de mine, mais la marchandise est de bonne qualité.

Et elle était également bien moins cher, ce qui allait lui permettre de se faire une petite marge sur l'argent que la vieille lui avait donné. A la guerre comme à la guerre non ?
Elle entra dans la boutique, prenant son temps, se demandant si les deux filous allaient avoir la bonne idée d'essayer d'en profiter. Des rubans, de la laine, quelques aiguilles et du fil à coudre. Aucun bruit de bagarre ne se faisait entendre, et la marchande commençait à la regarder d'un drôle d'oeil. Elle paya les affaires, et alla rejoindre l'orc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 02. Courses Jeu 30 Avr - 21:30
Baragh attendait bien patiemment, surveillant les deux zigotos à l'air peu commode qui avaient l'air de lui loucher dessus. Qu'est ce qu'ils faisaient ? Ils se décidaient à attaquer ou pas ? Se sentant d'humeur joyeuse et taquine grâce à sa rencontre de la journée, l'orc décida de prendre les devant et de les intimider un peu. Il commença à s'étirer lascivement, prenant soin de faire gonfler ses muscles, et poussa un rugissement de satisfaction.

Les deux lascars ne bougeaient pas, mais ils avaient l'air moins sûrs d'eux. Parfait. Il les regarda de face, et se mit à avancer vers eux lentement.

- Messieurs ? Excusez-moi, je me demandais ce que vous faisiez de beau...

Il joignit les poings et fit craquer ses phalanges, esquissant un grand sourire. Les deux hommes bredouillèrent quelques mots qu'il ne comprit pas, lui firent une sorte de signe d'au revoir, et commencèrent à s'éloigner. Ha vraiment... Ils n'étaient pas très téméraires ceux-là. Il venait juste de se rappuyer contre le mur lorsque la jeune femme sortit de la boutique.

- Vous avez fait vite. Vous avez trouvé tout ce que vous vouliez ?

Revenir en haut Aller en bas
Téa
Admin
Peuple : Humain
Or : 503

Feuille de personnage
Or: 84


MessageSujet: Re: 02. Courses Ven 8 Mai - 15:20
avatar
- C'est bon, j'ai tout ce qu'il me faut.

Téa regarda rapidement autour d'elle, surprise de voir que tout semblait allait comme dans le meilleur des mondes. Les deux larrons s'étaient envolés, et l'orc se tenait à côté d'elle, aussi jouasse qu'auparavant. Elle soupira. Visiblement, se débarrasser de lui de la sorte s'avèrerait difficile. Enfin, sa course tirait à sa fin, il partirait peut-être de lui même, seul comme un grand...

- Allons-y, ce n'est pas très loin.

De fait, deux ruelles après, ils étaient arrivés n haut de la rue de la vieille dame.

- He bien, très cher, je vous suis très reconnaissante de m'avoir accompagnée. Maintenant, si vous le permettez, je voudrais récupérer ce panier et finir ma course. Comme je vous l'ai dit, je ne pense pas que madame voit d'un bon oeil de me voir arriver chez elle accompagnée par un orc... surtout de votre gabarit.

Elle se dépêcha d'attraper le panier en question, et s'éloigna à grand pas, le saluant de la main sans même le regarder, la laissant lui dire elle ne savait pas trop quoi à propos d'un verre et d'une taverne.
Arrivée devant la porte, elle frappa, et s'engouffra à l'intérieur dès que la porte s'entrouvrit.

- Me revoilà. Voici tous vos achats.

- Vous avez l'air nerveuse ? Tout va bien ? Venez par ici, je voudrais jeter un coup d'oeil à ce que vous m'apportez.

- Oui tout va bien. Enfin. C'est qu'un orc qui se prétend policier a tenu à m'accompagner jusqu'ici, j'espère qu'il ne va pas attendre que je sorte.

- Oh. Il y a une porte de derrière si vous le souhaitez, je peux bien faire ça pour vous.

La vieille lui sourit. Elle venait de faire l'inventaire des courses, et tout était bien là. Téa la salua, et repartit discrètement. Finalement, la journée n'avait pas été si infructueuse, et elle avait de quoi tenir une semaine ou deux avec la somme qu'elle venait d'empocher. Pas mal non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 02. Courses
Revenir en haut Aller en bas

02. Courses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vol au vent :: Les bas-quartiers :: Les habitations-