Que vous soyez jeunes (+16ans) ou âgés, joueurs débutants ou confirmés, nous vous souhaitons la bienvenue à Vol Au Vent, la ville où le voleur rôde dans les rues, où le policier s'affaire à lui courir après, et où bien d'autres s'occupent étrangement...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Seseth Beodas ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Invité
Invité
MessageSujet: Seseth Beodas ~ Mer 10 Juin - 16:21

IDENTITE

DONNEES
NOM : Beodas
PRENOM : Seseth
PSEUDO : /
AGE : 36 ans

CITOYENNETE
CLASSE : Autre
RACE : Humain, sang elfe du côté de sa mère.
SPECIALITE : Alchimiste
CAPACITE LATENTE : Mémoire eidétique, mais oh combien sélective...

AVATAR
SOURCE : Lien



PHYSIQUE

Et bien, mon bon Seseth, je crois que ces gens désirent te connaître davantage. Je vais donc me permettre de jouer la narratrice, afin d'attiser la curiosité de chacun, si tant est que cela vous intéresse vraiment. Seseth n'a hérité de sa mère que ses yeux, d'une couleur glaciale flirtant avec les grandes montagnes de givres. Certaines personnes les trouvent d'une froideur agaçante, mais ce qui s'y reflète le plus n'est autre qu'une ironie sourde, teinté d'une curiosité abusive. Du reste, il a tout prit de son paternel. Sa taille, pour commencer. Imposante, les épaules larges et les hanches robustes. Le temps lui a néanmoins fait défaut à ce titre, puisque les muscles qu'ils arboraient étant jeune ont fondu comme un carré de chocolat en plein désert. Oh, ce n'est pas pour autant flasque et informe, mais soyons honnêtes, il garde quelques poignées d'amour insistantes sur les flancs. Cela étant dit, je vous déconseille de le lui faire remarquer, si vous tenez à la vie. Ou au moins à vos bijoux de familles. Ou juste à votre égo. Hum.

Pour ce qui est du reste, son visage reflète une brutalité qu'il n'a jamais vraiment eu. Une mâchoire carrée, surmontée de lèvres fines qui se prêtent régulièrement à des mimiques sarcastiques. Son allure peut souvent être considérée comme négligente, puisque Seseth ne porte guère d'attention à ses frusques. Tant qu'il est à l'aise dans ses pantalons de toiles et ses chemises un peu trop large, tout lui va. Sans doute est-ce pour cela qu'il garde régulièrement une barbe naissante sur ses joues avant de se décider à retrouver un barbier. Tout de même, il ne se séparera jamais de trois choses. Son long manteau en cuir tanné de couleur noire, qu'il garde sur les épaules qu'importe le temps. Sa dague de manufacture naine, ainsi qu'un petit cristal de brume, monté en collier. Ces deux dernières choses étant des cadeaux de son ancien mentor à la fin de son apprentissage, elles se révèlent avoir un fort intérêt personnel pour l'alchimiste. Quand bien même ses trois objets n'ont strictement aucune valeur pécuniaire.

Pour ce qui est du reste, nombres de rumeurs parlent de ses quelques cicatrices comme étant des blessures de guerre territoriale entre deux clans nomades. En vérité, elles ont pour origines quelques bagarres malencontreuses entre deux amis ivres, mais pas toujours d'accord, dont l'un d'eux n'est autre que notre bon vieux Seseth. L'autre étant un orc imposant et roublard. Rien de très glorieux donc, et inutile de préciser que l'alchimiste n'a jamais songé à s'expliquer dessus. Ainsi, vous pourrez observer sur son visage une large entaille sur la joue gauche, ainsi qu'une autre qui longe son arcade droite. Les ragots prétendent même que la couleur blanchâtre de ses cheveux est dû à une mixture mal préparée, lorsqu'il était encore sous l'aile de son mentor. En revanche, ce qu'ils ne disent pas, c'est que cette même mixture n'était en réalité qu'une simple potion de virilité à laquelle il avait ajouté, par mégarde, du sel de givre. Le résultat aurait pu rendre n'importe quel artificier fier de son élève, au vu de l'explosion grandiloquente qui eut lieu. Dommage qu'il ne soit qu'alchimiste.


PERSONNALITE

Seseth est un personnage de théâtre à lui tout seul, avec toute sa complexité et son exubérance. Sa folie et sa raison. Comprendre l'alchimiste relève parfois du miracle, tant sa propension à tendre la main à un ennemi lui est coutumière. N'allez pas croire pour autant que cela fait de lui quelqu'un d'honorable et de foncièrement bon, loin de là. Son caractère frôle l'égoïsme et prône l'indifférence envers son prochain. Oui, Seseth est un individualiste qui ne compte que sur lui-même. S'il en vient à vous aider, attendez vous à ce qu'il vous demande quelque chose en retour. Toujours. Il ne fait rien gratuitement, même si ses prix ont toujours favorisé la guilde des voleurs pour une raison qui lui est propre. Pour autant, ami ou ennemi, il ne fait pas grande différence. Tout ce qui l'intéresse relève de son profit, financier ou personnelle. Le cynisme et l'ironie sont des armes qu'il aiguise chaque jour que l'Une fait, à grand renfort de mimique puante de sarcasme. Si bien qu'il soit parfois difficile de savoir s'il se moque de vous, ou s'il est juste narcissique à en crever. Le fils Beodas possède une grande gueule manifeste et une franchise imparable. Si vous l'asticotez de trop près, croyez bien qu'il vous demandera expressément d'arrêter de lui pisser dans les oreilles, à moins de vouloir le voir pisser sur vos affaires. Et non, le tact, ce n'est pas franchement dans sa manière de faire. Il est même plutôt brute de décoffrage, lorsqu'on s'amuse à l'agacer.  

Autant être franc, il n'est pas le genre de personne que l'on aime avoir comme opposant. D'un naturel retord et revanchard, il n'a rien à envier à la guilde des voleurs, de part sa tendance à échafauder les pires scénarios de représailles, au cas où il vous viendrait l'idée de le trahir. Car non content d'être objectivement déloyale lorsqu'il le juge nécessaire, Seseth possède une mémoire étonnante. Le seul bémol de celle-ci, c'est qu'elle se révèle extrêmement sélective. Ainsi, il se rappellera sans difficulté de la couleur des chaussures que vous portiez, il y a trois mois de ça. En revanche, il aura bien du mal à se souvenir de ce que vous lui aviez dit ce jour-là. Sans doute parce qu'il n'en avait déjà rien à faire à l'époque. Faire attention aux autres n'a jamais été dans son caractère. Cependant, il sait tirer parti de ses alliances et n'en reste pas moins prudent. Il n'est pas idiot au point de trahir un allié qui lui rapporte assez de bénéfices pour taire son égocentrisme. Ce qui est amusant, dans tout cela, c'est qu'en dehors de ses affinités avec la guilde, il n'en reste pas moins extrêmement méfiant vis-à-vis de celle-ci. La confiance est un mot qu'il ne connaît que très peu. À dire vrai, les seules personnes qui peuvent encore se targuer de l'avoir, sont sa mère, son ancien mentor, et Amar, son ami d'enfance.

Chose étonnante à noter, Seseth est un fervent croyant. Rare sont les jours où il ne rend pas visite aux autels de Serasu, dont sa mère lui faisait l'éloge, ou ceux de Yamdag. Pour autant, cela ne l'a pas empêché de tomber dans des vices relativement coûteux. Le tabac qu'il fume en pipe, l'alcool qu'il boit jusqu'à plus soif et le jeu, qui lui coûte généralement très cher. S'il est en effet banal de le voir fureter autour de la cathédrale, il est tout aussi normal de le retrouver ivre au casino, les poches vides et l'âme en peine d'avoir été aussi peu chanceux. La solitude est quelque chose qu'il a apprivoisé avec le temps, si bien qu'aujourd'hui, il se voit difficilement faire autrement. Il aime ses moments à travailler dans son laboratoire, avec pour seule compagnie le cri strident de ses sujets d'expériences. Des rats, pour les deux du fond qui ne suivent pas. Je vous ai vus vous questionner. Non, Seseth n'expérimente pas ses produits sur des hommes. Quoi que, l'idée lui a été soufflée très récemment à l'oreille par son ami d'enfance. Il ne serait peut-être pas une mauvaise chose de faire attention à vos verres, si d'aventure vous veniez à le croiser à la taverne du coin. De deux choses l'une. Seseth n'est sans doute pas le mari que toutes les femmes rêveraient d'avoir, mais il n'est pas non plus un sanguinaire au coeur noir et aux allures de psychopathe. Non. Seseth est juste un ancien nomade qui peine encore à reprendre une vie sédentaire. Un type bougon, râleur et égoïste. Rien de plus.


BIOGRAPHIE

On pourrait penser qu'avec un caractère et une allure comme celle de Seseth, sa vie a été rempli de malheur et d'aventure riche en rebondissement. Qu'il a sans doute perdu trois ou quatre compagnons en cours de route ou qu'il s'est aventuré trop loin dans le désert aride pour y perdre ses dernières parcelles d'humanité. Mais non. En réalité, l'alchimiste a eu une enfance tout à fait normal, pour un ancien nomade. Finel, sa très chère mère, faisait partie d'un clan qui parcourait à l'époque les grandes montagnes de givres, loin à l'est de Vol-au-vent. Malgré la finesse de sa beauté et de son intelligence, elle tomba sous le charme d'un noble du coin. Mathis Beodas, un jeune humain dans la fleur de l'âge, un peu niais et relativement faiblard niveau intellect. Une étreinte charnelle qui ne dura qu'une nuit, tant la stupidité de Mathis affligea la jeune elfe le lendemain matin. Lorsqu'elle se rendit compte de sa grossesse, le groupe nomade était déjà repartie s'aventurer sur le col de la plus haute montagne de l'est. Aussi, lorsque Seseth naquit auprès des siens, Finel se contenta de lui dire que son père n'était qu'un voyageur de passage. Peu importait réellement à son enfant, puisqu'il ne prêta jamais l'oreille à ce qu'elle pouvait lui dire sur son père.

Le futur alchimiste grandit donc au sein du clan, qui réunissait des origines toutes plus diverses et variées que possible. Il se lia même d'amitié avec un orc du nom de Amar, avec lequel il chahutait gaiement autour des tentes et des roulottes. Amar était à la finesse ce que le désert est à la pluie. Rare, voir inexistante. Aussi, Seseth fut légèrement influencé par son caractère fort et sa gueule ouverte en toute circonstance, surtout lorsqu'il ne le faut pas. Mais cela n'empêcha pas sa mère de lui apprendre les bases de la survie dans ce monde. Toutes les bassesses sont excusables, tant que l'on reste caché dans l'ombre. C'est à l'âge de sept ans que Finel avoua à demi-mot à son fils ses anciennes affiliations avec une guilde de voleur. C'était une monte en l'air particulièrement douée, parait-il. Seseth essaya bien de faire comme sa mère, mais son agilité et sa discrétion digne d'un éléphanteaux obèse l'empêchèrent d'aller bien loin. Trois ans plus tard, à dix ans donc, un désaccord quelque peu violent obligea nos deux protagonistes à quitter le clan nomade. Seseth ne se souvient guère des tenants et aboutissants de cette histoire. Pour être honnête, cela ne l'intéressait pas vraiment.

Finel essaya de retourner à la sédentarité dans une ville commerciale au bord de mer, mais ce ne fut guère concluant. Elle qui avait appris à fuir et à vivre sous une tente n'arrivait plus à trouver un quelconque réconfort dans une maison de bois. S'ensuivit alors une exode sans but ni chemin défini pour Finel et son jeune fils. Ils quittèrent les plaines luxuriantes du sud pour le désert aride. L'histoire précise que la curiosité naturelle de la matriarche c'est transmis à son enfant, si bien qu'à la sempiternelle question du “pourquoi le ciel est bleu et pas rose fushia avec des points verts” du petit Seseth, Finel fut presque tentée de le ligoter au bord d'une dune pour l'y laisser pourrir avec les vautours. Ce qu'elle ne fit pas, bien entendu, sinon, je ne m'évertuerais pas d'écrire tout cela, merci bien. C'est aux abords d'une ville qu'ils trouvèrent amitié et sympathie auprès d'un autre clan nomade. À l'intérieur de celui-ci vivait un vieil homme, du nom de Gredas. Gredas était du genre bourru et prit instinctivement le jeune garçon sous son aile. Il lui enseigna alors ce qu'il savait faire de mieux : l'alchimie. Cela étant dit, Seseth n'était pas le garçon le plus studieux qui soit, et nombre d'incident mirent le clan nomade en ébullition. Tentes en flamme, montures rendues folles par des vapeurs confuses, matériels brûlés… Gredas était à deux doigts d'abandonner lorsque, par la grâce de l'Une, Seseth réussi enfin à créer quelque chose de concret. Certes. Ce n'était qu'une piètre potion de virilité, mais ce genre de choses se vendait très bien auprès des nobles.

Fort de cette réussite, Seseth s'impliqua réellement dans son apprentissage, sous l'oeil amusé de sa mère. Cette dernière ne se gênait d'ailleurs pas pour dire qu'il fallait être un sombre idiot pour donner des produits aussi dangereux à un garçon aussi insouciant que son fils. Rapidement, entre curiosité maladive et connaissance acquise au cours de sa formation, l'apprenti alchimiste commença à modifier quelques recettes, en créer de nouvelle. Et pour le coup, cela marcha plutôt bien. En général. De temps en temps. En tous les cas, il s'amusait avec ses créations, et c'était tout ce qui importait. Son éducation finie, Gredas lui offrit même une dague et un cristal de brume pour le féliciter. La vie coula doucement, jusqu'à l'âge de déraison. Vers ses vingts ans, le groupe de marcheur s'arrêta prêt d'une ville immense, aux multiples ruelles sombres et aux commerces somptueux. La ville semblait faite d'or et d'argent aux yeux encore jeune et naïf de Seseth, si bien qu'il se perdit un jour dans ses entrailles. Alors qu'il devait effectuer une course pour le clan, le jeune homme profita de quelques jours au sein de la cité pour faire la connaissance d'une femme ravissante, Jenny. Il tomba sous son charme, éperdument amoureux de ce regard volage qu'elle affichait alors.

Aussi, lorsque le clan annonça son départ pour les routes, Seseth préféra rester à ses côtés. La tristesse de sa mère le toucha, mais il lui promit de veiller sur lui-même et son bonheur. Elle lui offrit, pour son départ, un grand manteau en cuir tanné qu'il porte encore aujourd'hui. Les années passèrent et l'alchimiste monta une échoppe en ville, au côté d'une Jenny toujours plus resplendissante de jour en jour. Même si Seseth connaissait parfaitement le travail quelque peu discutable de sa douce, cela ne l'empêcha jamais de la soutenir. En effet, non contente d'être belle à en crever de l'avis de son compagnon, Jenny n'était rien d'autre qu'un escroc aussi douée que retord. Peu lui importait vraiment, pour tout dire, puisqu'ils étaient heureux et fidèles. Jusqu'au jour où la belle et douce Jen' fut arrêtée pour ses méfaits. Traduit sur la place publique, Seseth ne put qu'observer avec horreur sa bien-aimée condamnée à la réclusion définitive. Car la vie dans cette citée d'or et d'argent possédait une part plus sombre, caché aux yeux des plus sages. L'alchimiste essaya bien de quémander de l'aide auprès de la guilde de Jenny, mais celle-ci resta muette à ses demandes, trop frileuse pour intervenir. Jen' devait faire office d'exemple pour la communauté, et cela marcha plus que de raison. Ainsi, le coeur crevé et le remord puissant, Seseth décida de quitter cet endroit où nul espoir de retrouver sa douce ne lui était permis. Sa lâcheté le rongea durant un long moment et il garda une certaine méfiance envers les guildes de voleurs. Pour autant, le simple fait d'être fils et ex-compagnon de brigand lui a toujours intimé d'être plus lâche avec eux qu'avec les forces de l'ordre. Il reprit la route, errant entre les villes au grès des voyages. Il retrouva même Amar sur un chemin passant, l'orc qui lui servait d'ami dans sa jeunesse. Ils picolèrent jusqu'à la nuit tombée dans une taverne pour fêter leur retrouvaille, se racontant les dernières années vécus. Amar avait, lui aussi, décidé de se sédentariser dans une grande ville. Vol-au-vent. Il n'était de voyage que pour récupérer quelques matériaux dont sa forge avait besoin. Sans réel but ni avenir, Seseth décida simplement de l'y suivre. Bon. Peut-être que l'alcool qu'il avait ingurgité la veille ne l'aida pas à faire son choix, je vous l'accorde.

Mais les faits sont là. Seseth Beodas est ici, à Vol-au-vent, et dans sa petite échoppe bordélique, vous pourrez trouver quelques perles. Encore faut-il avoir le courage de les chercher.  


AUTRES

Seseth est un véritable couteaux suisse en matière d’alchimie. Mais ce qu’il aime le plus, c’est pratiquer une alchimie qui se vend. Et de préférence, qui se vend bien. Ainsi, ses produits phares ne sont pas spécialement ses plus dangereux. L’huile anti-ride, le parfum “d’amour” - même s’il ne s’agit en vérité que d’une concoction à base de phéromones et d'excitant -, la potion d’invisibilité ou de silence, ainsi que la potion de virilité - Ah, ces nobles. -. Cependant, Seseth possède un intérêt tout particulier pour créer de nouveau produit plus audacieux et surtout, plus dangereux. La dernière entrée dans son journal pourrait vous indiquer qu’il essaie actuellement de créer un spray de confusion, par exemple. D’ailleurs, sur ce même journal, vous pourrez aussi observer ses nombreux échecs de créations, comme sa tentative foireuse pour transformer de l’eau en alcool fort. Cela dit, il y travaille toujours je crois. D’après lui, ça servirait grandement ses besoins…




Dernière édition par Seseth Beodas le Mer 10 Juin - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les manuscrits
Admin
Peuple : Les mémoires de Vol au Vent
Or : 266


MessageSujet: Re: Seseth Beodas ~ Mer 10 Juin - 21:30
avatar
Bonjour à toi Smile

He bien, je ne sais que dire, à part que ça valait le coup d'attendre ta fiche (enfin bon une journée à peine ce fut une attente relativement rapide ^^), et que nul besoin de demander pardon pour s'être emportée ! ro des pavé comme ça je veux bien en lire tous les jours moi o/ Je crois bien d'ailleurs que c'est la plus jolie fiche du forum pour le moment (ro oui je sais c'est pas bien de comparer mais bon trop tard c'est fait !)

Inutile de dire que du coup, ben tu vas être validée direct (youpi), ça a été un délice de lire la fiche, encore plus plaisant de voir que tu y as intégré des petits éléments du contexte et de l'univers. Il y a des passages que j'ai adoré et qui m'ont fait bien rire, notamment le :
"son agilité et sa discrétion digne d'un éléphanteaux obèse" et le :
" L'histoire précise que la curiosité naturelle de la matriarche c'est transmis à son enfant, si bien qu'à la sempiternelle question du “pourquoi le ciel est bleu et pas rose fushia avec des points verts” du petit Seseth, Finel fut presque tentée de le ligoter au bord d'une dune pour l'y laisser pourrir avec les vautours."

Sans compter que ses potions ont l'air fort intéressantes !

Bref, j'ai adoré le personnage et sa personnalité, son histoire qui se fond dans ce monde, la narration..

Histoire d'y trouver à redire quand même (hehe), j'ai vu passer quelques vilaines fautes, mais bon si je te disais que personne n'en fais, tu aurais raison de ne pas me croire !


Je te re-souhaite donc une nouvelle fois la bienvenue, et je l'espère pleins de bons moments sur Vol au Vent !


(ps : normalement ton premier salaire et tes xp de la promo du moment t'ont été versés, il y a aussi un cadeau surprise mais je l'ai pas encore préparé !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://volauvent.forumactif.org
Leïna Amië
Peuple : Elfe
Or : 183

Feuille de personnage
Or: 301


MessageSujet: Re: Seseth Beodas ~ Dim 21 Juin - 17:34
avatar
Bonjour !

Effectivement, une magnifique fiche ! Très agréable à lire on a pas envie que ça s'arrête.

Bon RP à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les manuscrits
Admin
Peuple : Les mémoires de Vol au Vent
Or : 266


MessageSujet: Re: Seseth Beodas ~ Mar 21 Juil - 23:25
avatar
Où est passé notre alchimiste ?

Il n'a pas succombé a l'une de ses potions j'espère

Donne nous des nouvelles rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://volauvent.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Seseth Beodas ~
Revenir en haut Aller en bas

Seseth Beodas ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vol au vent :: Les quartiers administratifs :: Faux papiers :: Citoyens déchus-